Municipalité amie des aînés

À titre de Municipalité amie des aînés, la Ville se soucie des aînés grandbasilois, cherche à améliorer leurs conditions de vie et témoigne de leur importance dans la communauté. Elle souhaite créer et modeler le cadre de vie de façon à ce qu’ils puissent s’épanouir en apportant leur contribution dans les sphères sociale, économique et culturelle, en transmettant leurs connaissances et leurs valeurs, et surtout en leur permettant de vivre plus longtemps dans leur milieu d’appartenance.

Une première certification a été accordée en 2013 par le ministère de la Santé et des Services sociaux, plus particulièrement le Secrétariat aux aînés, en reconnaissance des orientations du plan d’action 2e génération (2011-2015) de la politique familiale.

Certificat de reconnaissance • Municipalité amie des aînés

La Ville a reçu un renouvellement de sa certification en 2017 lors de l’adoption de la deuxième génération de sa politique familiale (2017-2027).

Par ailleurs, le conseil municipal a adopté une résolution afin de reconnaître officiellement la Journée internationale des personnes âgées, connue au Canada comme la Journée nationale des aînés, le 1er octobre de chaque année.

Réseau mondial des Villes amies des aînés (VADA)

Afin de mettre en valeur l’expérience des  villes québécoises, le ministère de la Famille, des aînés et de la condition féminine, qui soutient le développement des politiques et plans d’action auprès de plus de 800 municipalités et MRC, a invité ces dernières à joindre le Réseau mondial des Villes amies des aînés, soutenu par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), regroupant près de 300 villes de 33 pays. À la séance ordinaire du 16 janvier 2017, le conseil municipal a résolu d’adhérer au réseau.

Lancé en 2010, le réseau vise à créer des environnements urbains qui permettent aux personnes âgées de rester actives et en bonne santé, tout en continuant à participer à la vie sociale. Pour ce faire, le réseau poursuit les objectifs suivants :

  • établir des liens entre les villes participantes et l’OMS;
  • faciliter l’échange d’information et des meilleures pratiques;
  • encourager les interventions qui sont appropriées, durables et d’un bon rapport cout/efficacité pour améliorer la vie des personnes ainées;
  • offrir un soutien technique et une formation.

L’initiative « Villes-amies des aînés » de l’OMS a démarré en 2006 par le recensement des caractéristiques essentielles de l’environnement urbain propice à un vieillissement actif et en bonne santé. Les travaux de recherche menés dans 33 villes ont confirmé l’importance pour les personnes âgées d’un accès aux transports publics, aux espaces de plein air et aux bâtiments, ainsi que la nécessité de logements adaptés, d’un réseau social et de services médicaux. Ils ont aussi mis en évidence la nécessité de lutter contre la discrimination fondée sur l’âge, d’offrir de plus grandes occasions de participation citoyenne et d’emploi, et de favoriser les liens qui permettent aux personnes âgées d’être des participants actifs de la société.

Les membres du réseau s’engagent à partager leurs réalisations et à prendre des mesures pour créer un environnement plus favorable aux aînés à partir d’exemples d’actions et d’outils d’évaluation, de guides et de plans d’action.