Présentation de la ville

Située entre rivière et montagnes dans la vallée du Richelieu, Saint-Basile-le-Grand est une ville dynamique et chaleureuse empreinte de réalisations qui font honneur à sa communauté.

Municipalité régionale de comté
La Vallée-du-Richelieu (MRCVR)
Région administrative
Montérégie
Communauté métropolitaine
Montréal (CMM)
Circonscription électorale provinciale
Chambly
Circonscription électorale fédérale
Montarville
Gentilé
Grandbasilois, Grandbasiloise

Consultez l’information statistique et cartographique de la municipalité et de la région quant à l’occupation du territoire, la sociodémographie, l’habitation, l’emploi, les entreprises, l’environnement et le transport en parcourant l’Observatoire Grand Montréal de la CMM.

Profil géographique

Saint-Basile-le-Grand est une ville résidentielle de 35,8 km2 située entre la rivière Richelieu et les monts Saint-Bruno et Saint-Hilaire. Elle compte près de 5 600 propriétés, 800 appartements, 300 commerces et places d’affaires ainsi que quelques fermes et une vingtaine de parcs et aires de détente. La vue des montagnes avoisinantes dont l’une (mont Saint-Hilaire) reconnue patrimoine mondial par l’UNESCO pour ses 410 mètres d’altitude, de même que la présence de l’un des plus beaux cours d’eau de la Montérégie, confèrent à son paysage un caractère champêtre apaisant. La Route du Richelieu, l’une des routes touristiques officielles du Québec, traverse son territoire.

En fonction de l’aménagement du territoire, environ 78 % de sa superficie est en zone rurale, 18 % en zone urbaine et 4 % en zone industrielle.

À moins de 30 minutes du centre-ville de Montréal, Saint-Basile-le-Grand jouit d’une situation privilégiée par son ouverture sur trois grands axes routiers de la région – les autoroutes Jean-Lesage (20) et de l’Acier (30) ainsi que la route 116 (boulevard Sir-Wilfrid-Laurier) – et sa facilité d’accès par transport collectif (train de banlieue et autobus).

Le ruisseau Massé est le principal tributaire de la rivière L’Acadie qui se déverse dans la rivière Richelieu, lui apportant le quart de la charge en eau. Ses nombreuses branches et ruisseaux sillonnent cinq municipalités : Longueuil, Boucherville, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Basile-le-Grand et Carignan. En savoir plus…

Service de l’urbanisme et de l’environnement

Démographie

Démographie

Depuis la fondation de Saint-Basile-le-Grand en 1871, la population est passée de 680 à 17 059 Grandbasiloises et Grandbasilois (selon le recensement 2016 de Statistique Canada).

L’Institut de la statistique du Québec effectue chaque année un dénombrement basé sur des estimations et sa dernière évaluation chiffre à 17 323 la population grandbasiloise (Gazette officielle du Québec, 26 décembre 2019).


Route du Richelieu

Logo de la Route du Richelieu

Saint-Basile-le-Grand fait partie de Tourisme Vallée-du-Richelieu et Tourisme Montérégie.

La première route touristique officielle transfrontalière entre le Québec et l’état de New York a été inaugurée le 4 juillet 2012.

Elle présente un trajet de 265 kilomètres de route signalisée longeant la rive ouest (route 223) et la rive est (route 133), de Sorel jusqu’au Vermont, et s’ajoute ainsi aux routes touristiques officielles du Québec.

Tout au long du parcours, vous êtes invités à découvrir les faits saillants de l’histoire du Québec à travers les paysages champêtres riverains ou urbains et à l’aide des panneaux de signalisation, bornes d’interprétation, panneaux d’information et oriflammes installés le long du chemin. À cela s’ajoutent des sites de fouilles archéologiques, des lieux historiques et des villages riches en histoire. La route compte également de nombreux lieux dédiés aux activités de plaisance et au nautisme.

Le parc Prudent-Robert, situé sur le chemin du Richelieu à l’intersection de la montée Robert, fait partie des attraits de la Route du Richelieu.

  Consultez la carte en ligne


Écoles établies sur le territoire de Saint-Basile-le-Grand

Préscolaire (maternelle)

  • École de la Mosaïque
  • École Jacques-Rocheleau • Pavillon Saint-Basile

Primaire

  • École Jacques-Rocheleau
  • École de la Chanterelle
  • École de la Mosaïque

Photo de l'école Jacques-Rocheleau


Basilou, mascotte de la Ville

En fonction des valeurs et des objectifs inscrits à la politique familiale ainsi qu’à titre de Municipalité amie des enfants, la Ville a fait appel à la créativité des jeunes pour donner vie à une mascotte qui, par sa présence dans les activités et évènements où sont attendues les familles grandbasiloises, constitue un élément rassembleur pour toute la communauté.

L’histoire de Basilou

Au plan d’action 2e génération (2011-2015) de la politique familiale, le comité de consultation famille avait consigné sa volonté de créer une mascotte ambassadrice et d’en déterminer l’apparence et le nom en sollicitant la participation des jeunes grandbasilois.

Ainsi, à l’été 2013, les jeunes inscrits aux camps de jour ont été invités à dessiner une mascotte et puis, les élèves des écoles préscolaire et primaires du territoire ont pu s’initier à l’exercice du droit de vote en participant au concours « Je vote pour ma mascotte ». Ainsi, parmi quatre dessins présélectionnés par la Municipalité, c’est celui de la mascotte imaginée par Emma Guillemette qui a récolté le plus d’appuis.

Un mandat a ensuite été confié aux Créations JCT inc. pour la conception d’une mascotte inspirée du dessin. Sur la base d’une esquisse, la Ville a lancé un second concours afin de trouver un nom à leur mascotte. Les élèves ont voté majoritairement pour Basilou.