Réfection des infrastructures • Secteur du Pont-de-Pruche

En décembre 2015, le conseil municipal a adopté un programme de dépenses en immobilisations sur six ans, laissant entrevoir des intentions d’investissements majeurs pour le renouvèlement des infrastructures pour les 20 prochaines années. Vu l’ampleur des travaux envisagés, il a été décidé que le financement serait dorénavant imputé à l’ensemble de la population sur tous les règlements d’emprunt relatifs aux travaux d’infrastructures (aqueduc, égouts, chaussée), sauf pour les nouvelles constructions de rues.

Le secteur du Pont-de-Pruche, formé par le quadrilatère des rues Boileau, du Curé-Marsan, Lafrance et Principale et dans lequel fut érigé en 1946 le premier projet domiciliaire, a été identifié comme prioritaire pour lancer ces travaux d’envergure. Une réfection complète débuta en 2017 afin de réaliser, notamment :

  • l’aménagement d’un bassin de rétention des eaux pluviales et la construction d’une station de pompage;
  • le remplacement des réseaux d’aqueduc et d’égout sanitaire;
  • la canalisation des fossés et l’installation d’un réseau d’égout pluvial;
  • le remplacement des entrées de services (aqueduc, sanitaire et pluvial);
  • la reconstruction des fondations de rue et du pavage;
  • l’aménagement d’une piste multifonctionnelle.

En février 2017, le règlement d’emprunt no 1109 au montant de 31 780 000 $ a été adopté pour la réalisation des travaux de réfection des infrastructures du secteur :

  • Phase 1 • 2017
    Bassin de rétention
    Rues André, Beaudoin et Boileau
  • Phase 2 • 2018
    Rues Taillon Est, Laporte, Saint-Jean, Olier et Bourgon
  • Phase 3 • 2020
    Rues Doucet, Lamarre et Rocheleau
  • Phase 4 • À déterminer
    Rues Lafrance Est et Curé-Marsan

Présentation du projet

La firme Grisvert a été mandatée pour présenter l’ensemble des travaux projetés par phase, les particularités du projet, l’échéancier, les couts et les impacts financiers lors d’une assemblée publique d’information qui s’est tenue en janvier 2017 à laquelle toute la population fut conviée.

  Présentation aux citoyens

Bassins de rétention

Lors d’une première phase de travaux, le parc du Pont-de-Pruche a été entièrement réaménagé avec des bassins de rétention afin de pallier le manque d’espace pour le stockage des eaux pluviales et de circonscrire les zones fréquemment inondées du secteur.

Au lieu de ne créer qu’un seul bassin, les ingénieurs municipaux ont imaginé un système de sous-bassins communicants conçus de façon à pouvoir gérer une pluie centennale. Grâce à ce système unique de redistribution de l’eau, les usagers du parc peuvent profiter d’aires de loisir sèches la majeure partie du temps.

À terme, le projet novateur de 4 850 000 $ aura valu aux ingénieurs municipaux à l’origine du concept, Guillaume Grégoire et Robert Roussel, d’être honorés par l’Association des ingénieurs municipaux du Québec qui leur a attribué le prix Génie Méritas 2019 pour avoir contribué au caractère exemplaire du projet.

Depuis septembre 2019, un panneau d’interprétation des bassins de rétention est installé de façon permanente au cœur du parc. Conçu pour la compréhension des adultes comme des plus jeunes, le panneau se veut un outil d’éducation permettant de comprendre le chemin qu’emprunte l’eau de pluie du secteur ainsi que le fonctionnement des bassins et de la station de pompage.