Montée des Trinitaires

Modernisation du système d’éclairage de rues

Un investissement municipal visant un éclairage public plus uniforme, économique, respectueux de l’environnement et à la fine pointe de la technologie.

En 2018, la Ville a entamé les démarches afin de moderniser son système d’éclairage de rues en effectuant le remplacement des luminaires de type cobra munis d’ampoules à haute pression sodium (HPS) et aux halogénures métalliques (MH) par des nouveaux luminaires aux diodes électroluminescentes (DEL) de 3 000 kelvins (K). Les ampoules aux DEL sont beaucoup moins énergivores et ont une durée de vie cinq fois plus longue que celles des ampoules utilisées actuellement.


Luminaire de rue de type décoratif
Luminaire de rue de type décoratif
Luminaire de rue de type cobra
Luminaire de rue de type cobra
Luminaire au DEL
Luminaire aux DEL

En 2018, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) a lancé, en partenariat avec l’entreprise de services éconergétiques Énergère, un programme offrant aux villes et aux municipalités du Québec un tarif d’achat regroupé pour moderniser les réseaux d’éclairage public. La Ville de Saint-Basile-le-Grand figure parmi les premières villes du Québec à adhérer à ce programme.

Les travaux débuteront le mercredi 27 février 2019 et s’échelonneront sur environ 8 semaines. Il est à noter que seules les têtes de luminaires seront remplacées et que les lampadaires de type décoratif ne sont pas visés par ce projet. Les travaux de remplacement ne devraient causer que quelques entraves mineures de courte durée, selon le secteur, et aucune coupure de courant.

Suivez l’état d’avancement des travaux en simultané sur la carte interactive du site lumieresurlequebec.ca!

Économies, harmonie et sécurité

Le but premier de l’éclairage des rues est d’assurer le confort et la sécurité des piétons, cyclistes et automobilistes lors de déplacements, en leur permettant de détecter les sources potentielles de danger aux intersections ainsi que les obstacles sur la chaussée et les trottoirs. Grâce à l’éclairage aux DEL, les effets de zone sombre entre deux lampadaires et de suréclairement sous un lampadaire seront diminués, tel que visé par la norme du Bureau de normalisation du Québec sur l’éclairage extérieur pour le contrôle de la pollution lumineuse. Les citoyens constateront également une diminution de l’éclairage dirigé vers leur résidence.

Avec l’acquisition d’un système de contrôle intelligent, la Municipalité pourra connaitre la consommation réelle d’électricité, gérer efficacement l’inventaire ainsi que contrôler à distance, en temps réel, l’ensemble des luminaires de rues afin d’intervenir rapidement en cas de bris ou de mauvais fonctionnement.

En tout, 647 luminaires seront remplacés avec des ampoules aux DEL, réduisant les couts de consommation en électricité de 35 %. De plus, puisque les luminaires aux DEL durent cinq fois plus longtemps que les ampoules actuellement utilisées, la Ville prévoit une diminution de 55 % des frais d’entretien, pour une économie totale (entretien et énergie) estimée à 50 000 $ par année.

Foire aux questions

Les rues, les sentiers piétonniers et les parcs sont actuellement éclairés par des luminaires de 100 W (509 unités) et de 250 W (89 unités) au sodium dont 875 unités décoratives, 616 unités simples, 65 unités doubles, 43 projecteurs (parcs et sentiers) et 47 panneaux de distribution et de contrôle.

La technologie utilisée depuis plusieurs années est le sodium haute pression (SHP) qui diffuse une lumière jaune-orangé. Malheureusement, plusieurs milliers de ces luminaires produisent de la pollution lumineuse, soit en raison de leur forme ou en raison des optiques non performantes.

Saint-Basile-le-Grand compte près de 1 525 lampadaires de rue, dont 647 ont été identifiés pour un remplacement immédiat.

Dans le programme de conversion des luminaires aux DEL, seuls les luminaires de type cobra sur fut en acier ou sur poteau de bois seront remplacés.

Ce changement technologique permettra des économies substantielles pour la Ville. Puisque les luminaires aux DEL consomment moins d’électricité que des luminaires à sodium haute-pression (HPS), la facture d’électricité serait donc réduite de 35 %. De plus, ayant une durée de vie cinq fois plus longue que celles des ampoules utilisées actuellement, les ampoules aux DEL devront être remplacées moins fréquemment, ce qui permettrait une diminution de 55 % des frais engendrés par les opérations d’entretien.

Ce projet permettra également de réduire la multiplication des modèles de luminaire (de 15 à 20 modèles) présents dans les rues de la ville.

L’intensité des luminaires sera ajustée en fonction du type de rue (par exemple, sur un boulevard ou une intersection, l’intensité sera plus grande). De plus, les nouveaux luminaires seront à défilé absolu, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas de lumière dirigée vers le ciel ni vers les résidences comme c’est le cas actuellement. Le projet de conversion constitue donc une nette amélioration pour la santé et la qualité de vie des citoyens de Saint-Basile-le-Grand.

Les nouveaux luminaires seront majoritairement dotés d’un nœud intelligent qui permettra de graduer le niveau d’éclairage. Ils seront gradués à 70 % de leur puissance maximale dès leur mise en service.

Les luminaires aux DEL seront contrôlés par un système intelligent. Ils seront allumés ou éteints par une horloge astronomique et non par des photocellules qui détectent la noirceur, une option moins intéressante puisque moins fiable. L’horloge astronomique tient compte de la durée du jour variable selon le moment de l’année.

Il est effectivement possible qu’un luminaire puisse être doté d’un détecteur de véhicule ou de piéton. Cette technologie est présentement adaptée pour des stationnements, des parcs ou des sentiers piétonniers, là où l’éblouissement n’est pas un enjeu.

Cependant, lorsqu’une rue est illuminée, l’œil de l’automobiliste doit s’habituer au niveau d’éclairage pour ne pas être ébloui; il y a donc un certain niveau d’uniformité de l’éclairage à respecter pour le confort et la sécurité. De plus, le logiciel de gestion intelligent des lampadaires dont s’est doté la Ville, l’un des plus avancés sur le marché, ne permet pas de faire fonctionner une série de luminaire avec une logique qui permet d’anticiper la direction d’un véhicule ou d’un piéton de façon à éviter l’éblouissement d’un automobiliste.

La Ville a choisi un éclairage de rue aux DEL à 3 000 K pour des raisons de confort, de sécurité et d’économie d’énergie.

La température de couleur se mesure en kelvins (K). Plus le nombre de kelvins est élevé, plus la lumière est froide. À l’inverse, plus le nombre de kelvins est faible, plus la lumière est chaude. La température de couleur de 3 000 K est un bon compromis entre performance énergétique, visibilité, confort et bien-être dans l’espace public.

  • Éclairage de rue conventionnel (HPS) : 2 100 K
  • Éclairage de rue aux DEL : 3 000 K
  • Lumière de la lune : 4 100 K
  • Lumière du jour : 6 500 K

Il est à noter que plus la couleur est jaune (plus basse température), moins il y a d’économie d’énergie (ex : 4 000 K par rapport à 3 000 K signifie 15 % moins économique en énergie). Les luminaires de plus basse température possèdent également un moins bon rendu de couleur, ce qui diminue le sentiment de sécurité des usagers et peut rendre difficile la reconnaissance de la couleur d’un objet lorsque requis.

Les luminaires de 1 800 K sont principalement utilisés dans les régions où la pollution lumineuse est un enjeu critique, notamment où l’on pratique l’astronomie.

La Ville prévoit investir moins de 255 900 $ pour le remplacement des 647 luminaires identifiés dans le cadre de ce projet.

Par rapport à l’éclairage traditionnel, les projections relatives à la consommation d’électricité sera réduite de 35 %, alors que ces des couts associés à l’entretien des installations seront diminués de 55 %. De plus, la Ville a fait l’acquisition des nouveaux lampadaires aux DEL par l’intermédiaire d’un achat regroupé de la Fédération québécoise des municipalités du Québec (FQM). La FQM a négocié un tarif auprès d’un fournisseur afin d’offrir aux municipalités un tarif avantageux. Cette forme d’achat au volume permet d’obtenir des équipements à des prix très compétitifs.

Les économies récurrentes attendues en lien avec l’entretien du réseau d’éclairage et la consommation énergétique sont estimées respectivement à 16 175 $ et 33 319 $, soit environ 50 000 $ par année. Le retour sur investissement de l’ensemble du projet, incluant la conversion des luminaires et l’installation d’un système de contrôle intelligent, est prévu dans 4 à 6 ans.

Vous pouvez consulter la carte interactive disponible sur le site Web créé spécialement pour ce projet par Énergère, lumieresurlequebec.ca, pour connaitre en temps réel l’évolution des phases d’implantation.

La Ville pourra compter sur un logiciel de maintenance où seront colligées toutes les données concernant les équipements installés. De plus, chacun des luminaires et des sous-postes de contrôle seront identifiés et numérotés. Une plaque de couleur orangée sera appliquée sur le fut ou le poteau sur lequel le nouveau lampadaire sera installé; il sera ainsi plus facile pour un citoyen d’identifier avec précision le numéro du lampadaire défectueux et de faire suivre l’information aux responsables municipaux.

Ceux-ci seront recyclés par une firme spécialisée afin de circonscrire les impacts environnementaux.

Non. Seuls les luminaires existants seront remplacés et aucune demande d’ajout ou de bonification de l’éclairage ne sera traitée dans le cadre de ce projet.

Les travaux seront exécutés avant la période de nidification. La Ville s’assure ainsi de ne pas compromettre la viabilité des oisillons ou de la préparation des nids.

Plaintes et requêtes concernant l’éclairage de rue

Les citoyens qui souhaitent formuler une plainte ou une requête concernant l’éclairage de rue peuvent communiquer directement avec les Services techniques ou remplir une demande en ligne.

  Services techniques (génie et travaux publics)