Photo : Marilène Pilon

Arbres

Bien que le printemps soit un bon moment pour planter un arbre, l’automne l’est encore plus. En effet, après la chute des feuilles et jusqu’en décembre, soit le début du repos végétatif des arbres et des arbustes, les précipitations sont abondantes et les premières gelées sont peu sévères, ce qui favorise la prise de racines.

Notez que des restrictions s’appliquent à la plantation de certaines essences d’arbres sur le territoire grandbasilois. En savoir plus…

Programme Demain la forêt

Puisque chaque geste compte pour préserver l’environnement, la Municipalité cherche toujours à proposer des solutions afin de réduire son empreinte écologique, en plus d’améliorer la qualité de vie de ses citoyens. C’est dans cette optique que le conseil municipal a accepté, en avril 2019, de dédier des parcelles de terrains municipaux pour la plantation de près de 2 100 arbres dans le cadre du programme Demain la forêt. La plantation s’est tenue au mois de juin 2019, sur des terrains appartenant à la Ville majoritairement situés en zone agricole (mais non cultivés) ou en bordure de cours d’eau (quartier des oiseaux) où l’enracinement des arbres permettra de solidifier les berges.


Cette initiative municipale a été rendue possible grâce à l’organisme sans but lucratif Tous les jours/Jour de la Terre, en collaboration avec la Fondation Cowboys Fringants, la Fondation David Suzuki, La Tribu et la Compagnie Larrivée Cabot Champagne. Ce programme est entièrement gratuit, financé par plusieurs organismes à vocation écologique à titre de compensation pour l’émission de gaz à effet de serre.


Agrile du frêne

L’agrile du frêne est un coléoptère qui a été introduit en Amérique du Nord depuis l’est de l’Asie par le biais de matériaux d’emballage en bois au début des années 1990, mais n’a été dépisté que lorsque sa population est devenue suffisamment importante pour causer des dommages. Il ne pose aucun risque pour la santé humaine, mais il s’agit d’un insecte extrêmement destructeur qui a causé la mort de plusieurs frênes.

Depuis 2009, un arrêté ministériel règlemente les lieux infestés par l’agrile du frêne, dont Saint-Basile-le-Grand, en vue de contrôler les zones affectées par ce ravageur.

Des mesures fédérales interdisent à toute personne de déplacer ou de faire déplacer le bois de chauffage de toutes les espèces d’arbres ainsi que les arbres, le matériel de pépinière, les billes, le bois d’œuvre, les emballages en bois ou le bois de calage, le bois ou l’écorce et les copeaux de bois ou d’écorce provenant du frêne, à moins d’y avoir été autorisée préalablement par écrit par un inspecteur de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), aux termes d’un certificat de circulation.

Comment savoir si un arbre est infesté?

Photo d'un arbre infecté par l'agrile du frêneLes signes d’infestation par l’agrile du frêne se manifestent normalement lorsque l’arbre est gravement infesté. Ils peuvent inclure la diminution de la couleur verte dans les feuilles au sommet (chlorose) ainsi que le dégarnissement et le dépérissement de la cime. Au fur et à mesure que l’infestation continue, des pousses peuvent se développer sur les racines, le tronc ou les branches, dans le but de trouver de nouvelles façons de transporter les éléments nutritifs; la cime continue de dépérir et l’arbre finit par mourir.

En savoir plus…
 ACIA • Questions et réponses

Faites votre part!

Aidez à freiner la propagation de l’agrile du frêne en respectant les consignes qui interdisent le déplacement du bois ou des produits du bois en dehors des zones règlementées; vous contribuerez ainsi à protéger l’environnement et les ressources forestières. Toute personne qui ne respecte pas ces restrictions peut se voir imposer une amende ou faire l’objet de poursuites judiciaires par l’ACIA.