Herbe à poux

Parmi les bouleversements occasionnés par les changements climatiques, on remarque une croissance accrue des plantes allergènes au Québec. En conséquence, au cours des 20 dernières années, la saison pollinique s’est allongée de plus de 20 jours. Le pollen de l’herbe à poux est responsable de près de 75 % des allergies saisonnières au Québec et représente l’une des principales causes de la rhinite allergique (rhume des foins), un problème de santé d’importance touchant près d’un Québécois sur dix.

L’herbe à poux est présente de mai à octobre et chacun peut faire sa part en éliminant les plants avant la libération du pollen qui s’étend jusqu’aux premières gelées au sol. De plus, un plant d’herbe à poux peut produire jusqu’à 3 000 graines de semences qui peuvent survivre jusqu’à 40 ans dans le sol.

Les réactions par le pollen de l’herbe à poux sont :

  • irritation et écoulement nasal;
  • picotement de l’arrière-gorge;
  • éternuements à répétition;
  • yeux rouges, enflés et larmoyants;
  • congestion des sinus;
  • problèmes respiratoires.

La majeure partie du pollen voyage sur moins de 800 mètres, particulièrement vers la fin du mois de juillet. La concentration de pollen dans l’air est plus importante tard en matinée et tôt en soirée, car le pollen est soulevé par l’air chaud du matin et tombe au sol avec l’air froid du soir. La pluie contribue aussi à faire tomber le pollen au sol.

Si vous débusquez cette mauvaise herbe, arrachez-la ou coupez-la.

Le conseil municipal s’engage à soutenir la campagne provinciale d’arrachage de l’herbe à poux de l’Association pulmonaire du Québec en invitant les Grandbasiloises et Grandbasilois à arracher l’herbe à poux ainsi qu’à choisir des mesures afin de limiter la réapparition de plants sur leurs propriétés.

La Ville sollicite particulièrement la collaboration des propriétaires de lots vacants afin qu’ils entretiennent leur terrain par la tonte, minimalement deux fois pendant la période estivale, soit les 15 juillet et 15 aout (à plus ou moins 7 jours). Les propriétaires négligents recevront une facture de la Ville qui procèdera par impartition.

Pour en savoir davantage sur l’herbe à poux, consultez le site Web de l’Association pulmonaire du Québec ou le portail Santé mieux-être du gouvernement du Québec.

Les questions relatives aux symptômes d’allergie (rhinite, conjonctivite, asthme) peuvent être adressées au service Info-Santé en composant le 811.

  Service de l’urbanisme et de l’environnement