Appareils de chauffage au bois

L’utilisation d’appareils de chauffage au bois de façon intensive, d’appoint ou d’agrément comporte des risques d’incendie; il faut donc être bien informé des dangers inhérents à leur usage.

Par ailleurs, la fumée de combustion peut causer des désagréments pour la qualité de l’air intérieur comme extérieur ainsi qu’entrainer des problèmes de santé chez certaines personnes vulnérables.

Il est recommandé de faire appel à des professionnels pour l’installation d’un foyer ou d’un poêle à bois, de prévoir des avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone et de faire ramoner la cheminée une fois par année.

Utilisation sécuritaire des foyers, poêles à bois ou cheminées

  • Prenez soin de consulter le manuel de l’utilisateur qui est conçu pour guider le consommateur puisqu’il s’agit du meilleur outil pour bien chauffer avec votre appareil ; ces guides sont souvent disponibles sur Internet ou encore dans les boutiques spécialisées.
  • Ne suspendez pas d’objets à l’âtre comme des bas de Noël qui pourraient prendre feu et éloignez les objets combustibles de l’appareil.
  • Assurez-vous que la maçonnerie à l’intérieur du foyer est intacte et qu’aucune rouille ou corrosion n’apparait sur la cheminée extérieure.
  • Évitez de bruler du bois traité ou peint, du plastique et d’autres déchets et n’utilisez pas d’essence, de kérosène ou un allume-barbecue pour démarrer un feu.
  • Cessez l’utilisation de l’appareil si le verre de la porte est fendu ou brisé.

Le ramonage pour éliminer la créosote

  • La créosote est un dépôt crouteux formé par la fumée; elle s’agrippe aux parois de la cheminée et est très inflammable. Seul un bon ramonage peut l’éliminer.
  • Un ramonage devrait s’effectuer en enfilant une brosse d’un diamètre adéquat et de la même forme que l’intérieur de la cheminée, faisant en sorte de dégager les dépôts de créosote solide en les laissant tomber vers la base de la cheminée. Si votre installation est munie d’un tuyau à fumée, ce dernier doit être démonté pour bien nettoyer l’intérieur puis réinstallé.
  • Faites ramoner la cheminée au moins une fois par année, préférablement au printemps, car les dépôts de créosote combinés au temps chaud et humide de l’été entrainent la corrosion des pièces d’acier et augmentent les risques d’incendie.
  • Utilisez du bois de qualité et bien sec; le bois vert augmente la formation de la créosote.
  • Faites entrer assez d’air dans la cheminée pour que les flammes soient vives, favorisant ainsi une combustion complète et causant moins de fumée. De plus, les flammes ne dégageront pas de produits toxiques.
  • Rappelez-vous que les appareils de chauffage au bois homologués sont conçus pour chauffer à leur pleine capacité une superficie déterminée selon le modèle. Donc, si votre appareil est conçu pour les grands espaces et qu’il se trouve dans un espace plus petit, vous aurez tendance à le chauffer avec restriction ; en coupant ainsi les entrées d’air, la créosote fera son apparition et vous augmenterez vos risques d’incendie.

D’autres précautions importantes

  • Jetez les cendres dans un contenant métallique à fond surélevé, conservé dehors, loin de tous matériaux combustibles, car elles peuvent rester chaudes jusqu’à 72 heures.
  • Installez des avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone (CO) dans le corridor, près des chambres à coucher, de même qu’à tous les étages de la demeure, incluant le sous-sol.
  • Pour vous assurer de la sécurité de vos installations, faites inspecter vos systèmes par l’Association des professionnels du chauffage (APC).

Source : Ministère de la Sécurité publique du Québec

  Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR)