Feux en plein air

Les feux extérieurs au bois, en plus de présenter des risques d’incendie, sont une source importante de polluants atmosphériques composés de divers contaminants, dont le monoxyde de carbone (gaz à effet de serre). La fumée et les étincelles peuvent causer des désagréments pour le voisinage et, même si les portes et les fenêtres sont fermées, la fumée s’infiltre et les gaz de combustion altèrent la qualité de l’air des habitations, polluant l’air intérieur autant qu’extérieur.

De plus, les particules fines résultant de la combustion des solides sont dommageables pour les voies respiratoires et peuvent causer des larmes, de la toux, des maux de tête, des étourdissements, de la nausée, et ainsi aggraver l’état des personnes souffrant de maladies cardiaques ou respiratoires chroniques.


Le texte suivant constitue une version simplifiée de règlements municipaux et ne remplace pas les documents officiels.

À l’intérieur du périmètre d’urbanisation

Considérant l’impact négatif sur la santé publique et l’environnement, il est interdit à toute personne d’allumer, de faire allumer ou de permettre que soit allumé un feu de bois à ciel ouvert, dans un foyer ou non, sur un terrain résidentiel à l’intérieur du périmètre d’urbanisation.

Seuls les foyers au gaz ou à l’éthanol, les fours et les barbecues fixes sont autorisés à titre de construction accessoire; toutefois, leur installation doit faire l’objet d’une demande de certificat d’autorisation.

  Service de l’urbanisme et de l’environnement

 À l’extérieur du périmètre d’urbanisation

L’allumage de feux en plein air en zone agricole, pour le brulage d’arbres, de branches d’arbres et de végétaux, nécessite l’obtention préalable d’une autorisation de la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR) sur déclaration du demandeur à respecter les conditions suivantes, soit :

  • qu’une personne en charge soit présente en tout temps sur les lieux;
  • que des appareils nécessaires à la prévention des incendies soient accessibles en tout temps;
  • que la hauteur des tas de combustibles à bruler soit limitée à celle spécifiée lors de l’autorisation délivrée;
  • que le feu soit éteint avant de quitter les lieux.

  Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR)

En dehors des heures d’ouverture des services administratifs, les citoyens qui souhaitent signaler une nuisance peuvent s’adresser à la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent.