Plan d’action à l’égard des personnes handicapées

En conformité avec la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale, les municipalités de plus de 15 000 résidants doivent produire, adopter et rendre public un plan d’action annuel à l’égard des personnes handicapées.

Ces plans d’action contribuent à enrichir la réflexion de l’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ) et à soutenir l’actualisation de la politique québécoise À part entière : pour un véritable exercice du droit à l’égalité.

Consultez aussi…
Accessibilité aux personnes handicapées
Comité consultatif
Ressources pour les individus et les familles • Personnes handicapées

Plan d’action 2018

À la séance ordinaire du 7 mai, le conseil municipal a adopté son 6e plan d’action à l’égard des personnes handicapées où sont consignées les mesures envisagées afin d’offrir un environnement accessible aux Grandbasiloises et Grandbasilois qui vivent avec différentes incapacités ou déficiences, qu’elles soient visuelles, auditives, motrices, cognitives, psychologiques ou autres.

  Plan d’action 2018 à l’égard des personnes handicapées
Également offert à la mairie

Réalisations à l’égard des personnes handicapées

Depuis 2009, plusieurs actions ont été réalisées, dont :

  • la promotion de la Semaine québécoise et de la Journée internationale des personnes handicapées;
  • l’ajout de cases réservées dans les stationnements des édifices municipaux;
  • l’offre en location d’un tricycle tandem;
  • la mise en place d’un programme d’intégration des enfants handicapés aux camps de jour estivaux;
  • la promotion des programmes Opération secours adaptés et Pair;
  • la formation offerte au personnel municipal sous forme d’un atelier de sensibilisation aux différents handicaps;
  • la création d’une page accessible à partir d’un icône  à même le menu principal du site Web, où sont réunies les informations pertinentes à la vie municipale pour les personnes handicapées;
  • l’ajout de références en ligne pour les principales ressources locales, régionales, provinciales et gouvernementales;
  • l’installation d’un monte-personne et la reconstruction du balcon à l’édifice Jeannine-Trudeau-Brosseau;
  • l’ajout d’un ouvre-porte automatique à l’aréna Jean-Rougeau;
  • l’acquisition de logiciels et de livres adaptés à certaines incapacités à la bibliothèque;
  • la participation à l’élaboration d’un répertoire de résidences et de logements adaptés se trouvant sur le territoire par l’Association d’information en logements et immeubles adaptés (AILIA);
  • la publication, en collaboration avec l’Institut Nazareth & Louis-Braille, du poème Silence par Denis Roy, récipiendaire du prix Fernande Pelletier-Neveu lors de la 15e Soirée harpe et poésie, également adapté en format PDF accessible;
  • l’adoption de la politique familiale 2017‑2027 en y intégrant la notion d’accessibilité universelle;
  • l’acquisition de balançoires parent‑enfant adaptées aux besoins des enfants handicapés, installées aux parcs de la Seigneurie (2016) et des Trinitaires (2017)
  • l’offre d’une plage horaire dédiée exclusivement aux personnes à mobilité réduite pour le patinage libre à l’aréna Jean‑Rougeau;
  • le marquage des marches à l’intérieur du centre civique Bernard‑Gagnon pour sécuriser les déplacements des personnes ayant un handicap visuel et l’ajout d’une fontaine à boire à triple vocation;
  • l’organisation d’une marche exploratoire, en collaboration avec le Centre de femmes l’Essentielle, afin d’évaluer l’environnement urbain et de répertorier les obstacles à l’accessibilité;
  • l’installation de fontaines à boire adaptées pour les personnes à mobilité réduite aux parcs Amédée-Larivière et des Mésanges ainsi que l’acquisition d’une fontaine à boire à triple vocation pour le centre civique Bernard‑Gagnon;
  • la réalisation d’un document audio réunissant toutes les œuvres poétiques qui ont été présentées lors de la 16e Soirée harpe et poésie en 2018.

Le bilan des réalisations, les obstacles priorisés, les mesures retenues et l’échéancier visé peuvent être consultés au plan d’action. L’atteinte des objectifs qui y sont élaborés ne se fera toutefois qu’en fonction des moyens et de la capacité de payer de la collectivité.

La Municipalité a formé un comité de travail en 2009, devenu un comité consultatif en 2016, afin de veiller à améliorer la qualité de vie des personnes handicapées en suggérant diverses actions visant l’accessibilité universelle. Les membres ont identifié les obstacles suivants dans les secteurs d’activités relevant des attributions municipales ainsi que des mesures pour y remédier.

  • Accessibilité des lieux et des édifices publics
    Amélioration de l’accessibilité des sites municipaux
  • Habitation
    Mesures favorisant l’accès aux logements adaptés et outils de recherche
  • Sécurité en milieu résidentiel
    Base de données sur les besoins particuliers des résidants
  • Transport
    Amélioration et qualité du service par des mesures d’adaptation
  • Signalisation, circulation et stationnement
    Déplacements sécuritaires et sans obstacle ainsi que des espaces réservés
  • Emploi
    Mesures favorisant l’intégration des travailleurs handicapés
  • Soutien aux organismes communautaires et aux familles
    Disponibilité de locaux adaptés, prêt d’équipement à tarif réduit et politiques
  • Aménagement du territoire
    Mesures favorisant des environnements accessibles
  • Loisirs et culture
    Accessibilité des activités culturelles, récréatives, sportives et ludiques
  • Communications
    Accessibilité des voies de communication (téléphonie, site Web, etc.)
  • Administration
    Mobilisation des services municipaux

L’accès universel s’effectue par étape, considérant d’une part les priorités établies par le conseil municipal et le comité consultatif et, d’autre part, les contraintes administratives, organisationnelles et financières de la Municipalité.

Outre le plan d’action annuel, la Municipalité doit, en fonction des dispositions de la Loi, tenir compte dans le processus d’approvisionnement, lors de l’achat ou de la location de biens et des services, de leur accessibilité aux personnes handicapées.

La population est invitée à prendre conscience de l’importance du respect des différences pour favoriser l’intégration scolaire, professionnelle et sociale des personnes vivant avec un handicap.

  Comité du plan d’action à l’égard des personnes handicapées