Photo d'un papier avec des crochets, des X, un coeur et un bonhomme sourire et la mention "Faites-nous part de votre opinion!"

Sondage du mois de mars 2018

En mars, la Municipalité voulait connaitre votre opinion concernant le contrôle de la population canine dans le cadre d’une démarche de révision du règlement relatif aux animaux.

Il est encore possible de répondre au sondage et de nous faire part de vos commentaires.


Depuis quelques années, la Municipalité confie un mandat pour le contrôle et la gestion des animaux domestiques sur le territoire grandbasilois afin de :

  • recevoir et traiter avec diligence tous les appels de service provenant de la Municipalité ou de la Régie intermunicipale de police;
  • effectuer la cueillette d’animaux morts (sauf les orignaux, les ours et les animaux élevés sur une exploitation agricole) et éliminer les carcasses conformément aux lois et règlements en vigueur;
  • capturer et garder les chiens errants, abandonnés ou dangereux ainsi que les autres animaux de compagnie;
  • enquêter pour retrouver le propriétaire ou le gardien des animaux domestiques recueillis, sinon, les offrir en adoption (sauf s’ils sont malades ou jugés agressifs, auquel cas une euthanasie est pratiquée conformément au protocole vétérinaire applicable).

Le conseil municipal envisage de réglementer la présence de chiens sur le territoire en obligeant les propriétaires à se procurer une licence annuelle, ce qui impliquerait un contrôle plus rigoureux, notamment par des inspections des résidences.

Concernant le projet de parc canin, le conseil municipal analyse actuellement des sites potentiels afin de proposer ultérieurement une consultation publique.

Cliquez ici pour consulter la liste des sondages antérieurs.

Soignez vos commentaires

Comme vos propos sont publiés sur la toile pour une période indéfinie et afin de préserver un climat de courtoisie et des échanges respectueux, veuillez consulter la nétiquette de la Ville.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas diffusé. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (16)


  1. Le parc à chien est une nécessité. Le problème est qu’il en faudrait probablement un de chaque côté de la 116. Plusieurs gardiens de chiens et nous en avons discuté souvent. Si le parc est trop loin et qu’il faut prendre l’auto pour l’y amener, la plupart des gens vont continuer à chercher un endroit pour faire courir leur chien lors de la marche.

  2. I think charging citizens $25 for a one time registration of their dog is fair but not annually.

    I would fully support a dog park somewhere in Saint-Basile, I think it is a great way for dog owners to meet each other and for animals to interact in a safe place where they can be off-leash. Love it idea!

  3. Pour le coût, je n’ai pas d’objection de monter le prix à 25 $ sauf que ça serait pour la vie du chien comme c’est le cas présentement. Sinon, vous allez avoir plein de gens qui n’iront pas enrégistrer leur animal.

  4. Je n’ai pas d’objection à payer un montant de 25$ ,seulement une fois, qui durerait la vie de mon chien.
    Il ne faut pas oublier, par contre, l’augmentation de 6% de nos taxes foncières , et si en plus vous demandez des montants supplémentaires pour nos animaux, je trouve cela très excessif.

    Micheline Bougie

  5. Depuis mon arrivée à Saint-Basile il y a 9 ans, j’ai récupéré pas moins que 7 chiens errants, et j’ai reconduit le même chien chez son proprio négligeant 5 fois. C’est trop. Je suis favourable à un meilleur contrôle des chiens, et j’aimerais voir un plan pour gérer des proprios négligents aussi. Je serais aussi TRÈS reconnaissante si la ville pouvait adresser le problème croissant des chats errants.
    Je suis aussi d’accord avec les autres commentaires que $25 par année est une trop grande augmentation. $25 pour la vie d’un chien serait beaucoup plus raisonnable.. Il ne faut pas que le prix soit disuasif, c’est trop important de le faire.

  6. J’ai une idée concernant les parcs à chiens, mais je ne sais pas s’il y a des normes précises auxquelles les villes doivent se soumettre lors de leur mise en place. Est-ce que ça serait envisageable de mettre en place plusieurs petits parcs à chiens distribués dans les différents parcs de la municipalité? L’accès y serait aisé pour tous les citoyens et j’imagine que ça simplifierait de beaucoup la sélection des endroits où les aménager. De plus, ça permettrait aux propriétaires de chiens de ne pas avoir à choisir entre faire jouer leurs enfants ou faire bouger leur animal. À mon avis, ça règlerait aussi le problème des chiens sans laisse dans les parcs bondés d’enfants. Un dernier avantage que j’y vois, la quantité de chiens serait répartie dans plusieurs parcs, donc l’ambiance y serait plus relax, ce qui est compatible avec leur installation près des zones résidentielles.

  7. 2 plus petits parcs de chaque coté de la 116 serait mieux qu’un seul de plus grande envergure. On ne peut ignorer le fait que la 116 divise notre ville et que la traverser est toujours un risque à pied. Je pense que le problème des chats errants est beaucoup plus fréquent et nuisible que celui des chiens errants. Je n’ai croisée un chien sans maitre que 2 fois dans mon quartier en 20 ans alors qu’il ne se passe pas une journée sans que des chats ne chemine aux alentours.

  8. Notre voisin St Bruno pourrais nous servir d’exemple dans la conception de notre parc a chien, il est très convivial et bien conçue. Un espace parfais pour faire connaissance de nouveaux amis autant pour nos chiens que nous même. malheureusement trop éloigné pour nous

  9. Enfin un endroit ou nous pourrions laisser nos amis de compagnie s’amuser ensemble et faire de nouvelles connaisances

  10. L’idée de mettre en place plusieurs petits parcs à chiens a l’intérieur des parcs existants est une excellente idée. Ce serait beaucoup plus pratique pour tout le monde que de les placer à l’extérieur de la zone urbaine. Merci pour cette idée de « E » !

  11. Pas d’objection à payer 25$ pour une licence pour enregistrer un chien, mais à vie, pas annuellement, car effectivement, plusieurs propriétaires n’enregistreront tout simplement pas leur animal. Le parc à chien serait très apprécié car effectivement, les gens pourraient faire dégourdir leur chien dans un endroit restreint et contrôlé, et pas trop loin.

  12. Oui pour un coût de 25$ à vie pour un chien. L’argent collecté devrait servir à l’aménagement et l’entretien des installations. J’aime l’idée de plusieurs petits parcs dans les parcs existants mais un grand parc pour faire courir son chien est nécessaire.

  13. Je ne suis pas intéressée par l’idée d’un parc à chiens. Je promène mes chiens près de chez moi. Ce sont des petits chiens mais ils deviennent très énervés quand ils rencontrent d’autres chiens. Je fais même demi-tour quand nous sommes pour en croiser un sur la rue. Je ne veux pas payer pour une licence non plus. Mes chiens me coûtent déjà les yeux de la tête en toilettage, vétérinaire, etc.

  14. Et les chats errants eux dans nos plates-bandes l’été. les oiseaux morts les excréments, et le reste de l’année leur passages continuels au point ou notre pavillon extérieur sent l’urine? Nous avons un sentier de chats dans notre cour au point ou la haie de cèdres a un trou du à leur passage. Certains chats appartiennent à des voisins et trouvent les chats errants libres, une bonne chose. Faut-il les munir de licences comme les chiens? ou les attraper en cage et les remettre au contrôles animalier de la ville ? Les chiens sont en lesses sauf des fois dans le parc Duquet mais en compagnie leur maîtres. Que faire je ne blâme pas les chats mais les propriétaires. Et ils se multiplient comme des lapins. J’aimerais un opinion……

  15. La Municipalité applique actuellement le règlement no 553 concernant les chats et les chiens où il est consigné, entre autres, que les propriétaires d’animaux doivent en avoir le contrôle et donc ne pas les laisser errer sur les propriétés privées voisines. Parallèlement, dans certains cas, la Municipalité peut faire affaire avec une compagnie externe dans le cadre d’un mandat pour le contrôle des animaux errants sans propriétaire. Notez finalement que la Ville est à revoir sa règlementation en matière d’animaux et informera ses citoyens de tout développement.