Sondage du mois d'avril - Poules

Sondage du mois d’avril 2018

En avril, la Municipalité sondait votre opinion quant à la présence de poules en milieu urbain.

Il est encore possible de répondre au sondage et de nous faire part de vos commentaires.


Avant d’autoriser par règlement la pratique d’un tel élevage dans le périmètre urbain du territoire grandbasilois, le conseil municipal entend étudier les incidences sur la présence de poules et leur impact sur la vie en société.

En plus de la quiétude du voisinage, les facteurs à considérer sont nombreux en fonction des dispositions de la Loi sur le bienêtre et la sécurité de l’animal, soit l’aménagement requis (bâtiment et espace clôturé) pour éviter d’attirer d’autres animaux (mouffettes, rats, ratons laveurs), le nombre maximal d’animaux permis, la vaccination et les soins de santé nécessaires ainsi que de la disposition des animaux morts.

Cliquez ici pour consulter la liste des sondages antérieurs.

Soignez vos commentaires

Comme vos propos sont publiés sur la toile pour une période indéfinie et afin de préserver un climat de courtoisie et des échanges respectueux, veuillez consulter la nétiquette de la Ville.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas diffusé. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (11)


  1. Par rapport à la quantité d’excrément généré, une poule mange jusqu’à 150 kg de déchets organiques par an. Avec deux poules dans son jardin, une famille de 4 personnes peut réduire d’un tiers le volume de ses déchets comptostable. Ceci réduirait le nombre de camions nécéssaires vers les sites d’enfouissement.

  2. Je considere déménager a St Basile Le Grand
    Si jamais les poules en milieu Urbain sont permise mon choix sera fait

    Comme plusieurs municipalité le permet et le projet a du succès: Chambly, Carrignan et sur la rive Nord presque toutes les mjniciplités le permettent

    Salutation

  3. Bonjour,

    Je me demandais quelles sont vos conclusions par rapport aux poules à St-Basile- Le-Grand, pratiquement an après ce sondage??

  4. La Ville poursuit son évaluation relativement aux avantages et aux inconvénients d’autoriser les poules en milieu urbain, tout en prenant compte des expériences vécues dans d’autres municipalités. Tout développement dans ce dossier sera communiqué à la population par le biais du site Web et des médias régionaux. Merci de votre intérêt!

  5. Je vous invite à contacter Mme. Louise Arbour de Poulesenville.
    Elle supporte plusieurs municipalités qui étudient le dossier poules urbaines

  6. Bonjour, le sondage dure depuis plus d’un an, avez-vous une idée du moment où la décision sera prise? Nous attendons pour aménager la cour….

  7. Nous avons sondé les villes qui ont autorisé les poules en milieu urbain pour connaitre les succès et les déconvenues vécus autant par les citoyens que par les administrations municipales. Un rapport détaillé sera soumis aux membres du conseil très prochainement afin qu’ils puissent se positionner adéquatement. La Ville tiendra le public informé de toute décision dans ce dossier.

  8. Les poules dérangent bien moins qu’un chien (et je n’ai pas de problèmes avec les chiens même si j’ai des chats chez moi). Je n’élèverai probablement jamais de poules… Mais qu’exactement tous mes voisins le fassent ne me dérangerait pas du tout. Les excréments de poules ne se compostent pas, mais dans les centres de jardins, l’engrais à base d’excrément de poule est l’un des meilleurs pour les plantes. Vendu à 8$ pour 1.36kg dans un magasin près de chez vous, alors que votre voisin pourrait vous le donner gratuitement. Vos gazons, jardins et plantes vous en remercieront :-).

  9. Bonjour , j’attends avec impatience votre décision car c’est un beau projet que je voudrais réaliser, mon frère qui est à La Patrie et mon garçon de Cantley en élèvent et pourquoi pas? Comme dans le commentaire de Diane ,les excréments vont être très utiles pour nos jardins et oui les poules vont réduire de beaucoup notre compostage 🙂