Des produits d’hygiène personnelle durables pour protéger l’environnement !

Saviez-vous qu’une personne utilisera 15 000 produits d’hygiène personnelle jetables au cours de sa vie ? Cela représente l’équivalent de près de 150 kg (330 lb) de matières résiduelles par personne.

Dans le but de diminuer l’empreinte écologique de sa communauté et d’encourager l’utilisation de produits réutilisables, la Ville de Saint-Basile-le-Grand a bonifié, en mai dernier, son programme d’aide financière pour couvrir l’ensemble des produits d’hygiène personnelle durables, dont les :

  • Couches lavables pour bébés ;
  • Culottes d’entraînement à la propreté ;
  • Compresses d’allaitement lavables ;
  • Coupes et culottes menstruelles ;
  • Éponges de mer menstruelles ;
  • Serviettes hygiéniques et protège-dessous lavables ;
  • Culottes d’incontinence urinaire.

Moins de déchets vers les sites d’enfouissement !

L’un des principaux avantages de choisir les produits hygiéniques durables consiste en l’importante quantité de matières résiduelles qu’ils permettent de détourner des sites d’enfouissement. En effet, chaque année, au Québec, plus de 600 millions de couches jetables, soit l’équivalent de 60 000 tonnes, sont enfouies. En revanche, on estime que l’utilisation des couches lavables contribue à diminuer ce nombre d’environ 15 %.

Le nombre de produits menstruels jetés chaque année, au Canada, est quant à lui évalué à 771 millions, dont 142 millions, seulement sur l’île de Montréal. Cette dernière quantité correspond au poids de neuf maisons !

Lorsqu’ils sont acheminés dans les sites d’enfouissement, les produits d’hygiène jetables produisent du méthane, un gaz à effet de serre contribuant au réchauffement de la planète, et peuvent prendre jusqu’à 500 ans pour se décomposer, ce qui justifie d’autant plus le grand poids environnemental qu’ils génèrent.

Économie des ressources naturelles et de la consommation des produits

La fabrication et l’entretien des couches lavables pour bébés requièrent 39 % moins d’eau que la fabrication des couches jetables. Une couche réutilisable remplace 230 couches à usage unique, sans oublier que sa durée de vie est entre 200 et 300 lavages. Avant d’atteindre le stade de la propreté, un enfant n’utilisera qu’environ 25 couches lavables. Inutile de compter pour constater l’économie substantielle par rapport aux couches jetables !

Les produits d’hygiène féminine et les culottes d’incontinence urinaire réutilisables ont quant à eux une durée de vie variant entre cinq et dix ans, alors que les options jetables sont à changer toutes les trois ou quatre heures. Cet écart considérable confirme une fois de plus l’impact environnemental positif des produits d’hygiène personnelle durables.

Où se procurer des produits d’hygiène personnelle réutilisables ?

Au Québec, plusieurs points de vente et boutiques en ligne offrent des produits d’hygiène personnelle durables, dont plusieurs marques locales. Renseignez-vous pour qu’ensemble, nous puissions prendre soin de notre planète !

Pour plus de détails

Cette capsule d’information vous a plu et vous souhaitez faire le saut vers les produits d’hygiène personnelle durables ? Consultez le villesblg.ca/subvention pour connaître les modalités du programme d’aide financière offert par la Ville.