Photo d'une jambe ayant une réaction à la suite d'une piqure de tique

Maladie de Lyme : soyez vigilants pendant vos activités extérieures !

Avec le retour des températures plus clémentes, la Ville invite ses citoyens à prendre des précautions contre les piqûres de tiques, qui peuvent transmettre la maladie de Lyme.

Soyez aux aguets !

En raison du réchauffement climatique des dernières années, les tiques sont amenées à migrer vers le Québec, ce qui explique qu’elles sont de plus en plus présentes en Montérégie. Bien que ces insectes soient surtout actifs pendant les mois de mai à septembre, ils apparaissent dès que la température atteint 4 degrés Celsius. C’est pourquoi il est recommandé de faire preuve de prudence à compter du mois d’avril et jusqu’au mois de novembre.

Les tiques vivent principalement dans les forêts, les espaces boisés, les herbes hautes et les tapis de feuilles mortes au sol. Vous êtes donc plus susceptibles d’y être exposés lors de vos activités en plein air comme :

  • une randonnée à pied ou à vélo ;
  • une séance de jardinage à proximité d’un boisé ;
  • une coupe ou un ramassage de bois ;
  • un séjour de camping, de chasse ou de pêche.

Les travailleurs effectuant des tâches extérieures, notamment le personnel de voirie et des travaux publics municipaux ainsi que les moniteurs de camps de jour estivaux, ont également un risque plus élevé de contracter l’infection.

Précautions à appliquer

En 2021, ce sont près de 150 cas de la maladie de Lyme qui ont été déclarés sur tout le territoire de la Montérégie. Afin de limiter les risques d’exposition aux piqûres de tiques au cours des prochains mois, la Ville souhaite rappeler à ses citoyens les mesures de prévention édictées par la Direction de santé publique de la Montérégie :

  • Éviter que les tiques s’installent près de la résidence en tondant la pelouse régulièrement, en ramassant les feuilles et les débris et en créant un écart entre les aires d’activités et de jeu et les zones boisées ;
  • Privilégier des vêtements de couleurs claires et longs ainsi que des souliers fermés afin de rendre les tiques noires plus apparentes et les empêcher de se loger sur la peau ;
  • Appliquer un répulsif à insectes contenant de l’icaridine ou du DEET ;
  • Prendre une douche dès le retour à la maison ;
  • Inspecter sa peau à la recherche de tiques et les enlever le plus rapidement possible à l’aide d’une pince ou d’un tire-tique (vendu en pharmacie) en suivant la procédure recommandée ;
  • Consulter un médecin lorsque des symptômes se présentent.

Symptômes à surveiller

La maladie de Lyme est causée par une bactérie qui se transmet suite à la piqûre d’une tique infectée. Celle-ci se manifeste habituellement par l’apparition d’une rougeur sur la peau atteignant plus de 5 centimètres. D’autres symptômes tels que la fièvre, la fatigue et les maux de tête peuvent survenir dans les 30 jours suivant la transmission de la bactérie.

La plupart des cas peuvent être traités avec des antibiotiques. Si la maladie n’est pas prise en charge rapidement, elle peut toutefois causer des symptômes plus sévères, notamment des troubles musculaires, articulaires, neurologiques ou cardiaques. Restez vigilants !

Il est à noter que le risque de développer la maladie est très faible si la tique est retirée moins de 24 heures après la piqûre, et ce, malgré qu’elle ait eu lieu dans une zone géographique à haut risque.

Pour en savoir plus

Consultez le portail Santé Montérégie au maladiedelymemonteregie.com. Pour des conseils de santé, communiquez avec le service Info-Santé en composant le 811.