Projet de stationnement conjoint avec la commission scolaire

Saint-Basile-le-Grand, le 5 décembre 2019 – La Ville de Saint-Basile-le-Grand a été interpellée par ses citoyens relativement au projet de stationnement conjoint entre la Municipalité et la commission scolaire des Patriotes. Dans cette optique, la Municipalité désire informer ses citoyens et ainsi rectifier certains propos avancés sur le projet.

D’une part, une entente de principe a été conclue entre la commission scolaire des Patriotes et la Ville de Saint-Basile-le-Grand afin d’ériger un stationnement commun. Les plans et devis sont également à élaborer. D’autre part, il est important de préciser que ce projet est toujours en attente d’une confirmation de subvention provenant du gouvernement provincial représentant 50 % des coûts totaux, permettant de diminuer considérablement l’impact sur la taxation.

Situation actuelle

Actuellement, le stationnement de la mairie, nouvellement agrandie, comporte 16 cases à l’usage exclusif des citoyens, des visiteurs et des véhicules municipaux. De ces 16 cases, 3 bornes de recharges électriques sont disponibles dont une à l’usage exclusif de la Municipalité.

L’agrandissement de la mairie a permis de rapatrier plusieurs services sous un même toit, ce qui représente plus d’une trentaine d’employés. Considérant cela, la Municipalité a dû trouver des solutions afin de permettre à ses employés de garer leur véhicule durant les heures de travail. Une entente avec la Fabrique et Immeubles G.Y. Lambert inc. a été conclue afin d’utiliser de manière temporaire, du lundi au vendredi, un certain nombre de cases au stationnement public de la Fabrique (rue Principale) ainsi qu’au 45, montée Robert.

Une fois le projet complété, ces cases réservées temporairement à la Ville seront libérées, rendant celles-ci disponibles à tous les usagers et visiteurs du noyau villageois.

Projet de stationnement

Le projet de stationnement conjoint entre la Municipalité et la commission scolaire des Patriotes, projeté pour 2020, permettra de répondre autant aux besoins des enseignants qu’à ceux des employés municipaux, et ce, tout en se partageant les coûts associés à sa construction. La sécurité des enfants et des parents a été pris en compte dans l’élaboration de ce projet afin de s’assurer que leurs déplacements se fassent en toute quiétude autant à l’entrée qu’à la sortie des classes. Les soirs et les fins de semaine, ce stationnement public sera mis à la disposition de la population grandbasiloise facilitant ainsi la participation aux différents événements.

Le stationnement sera situé entre l’école Jacques-Rocheleau et le stationnement du 206, rue Principale, et s’étendra jusqu’aux modules de jeux existants. D’une superficie approximative de 2 140 mètres carrés, le stationnement projeté contiendrait une soixantaine de cases et empièterait très peu sur la cour d’école. Il faut savoir que la superficie de la cour d’école est d’environ 17 315 mètres carrés. Il restera donc un espace de jeu d’environ 15 175 mètres carrés pour les enfants. Ainsi, le stationnement occupera seulement 12 % de la superficie totale de la cour d’école, portion de terrain déjà asphaltée et inutilisée par les enfants.

Afin d’assurer la sécurité des enfants, certains modules de jeux seront relocalisés dans la cour et une clôture sera installée afin de délimiter la cour d’école et le stationnement.

Environnement

Considérant le lieu de résidence du personnel municipal et scolaire, il devient difficile de favoriser uniquement l’utilisation des transports actifs. Souhaitant compenser pour cette réalité, la Municipalité a projeté un stationnement qui respectera au maximum les principes du développement durable, en prévoyant notamment un pavé perméable favorisant l’écoulement des eaux dans le sol.

L’utilisation de pavé perméable est une pratique de gestion optimale des eaux pluviales et permet de recharger la nappe phréatique et de contrôler les volumes de ruissellement. La recharge de la nappe phréatique se fait par l’infiltration de l’eau dans la fondation du stationnement constituée de pierre nette. Sachant que les sols sur le territoire sont constitués d’argile le rechargement de la nappe permet, entre autres, d’éviter des problématiques d’affaissement des sols lors d’un événement de sécheresse (maison lézardée), par exemple.

Finalement, la Municipalité évalue la possibilité d’aménager certaines cases en revêtement alvéolé avec gazon, ce qui favoriserait la réduction des ilots de chaleur. À cette fin, il est également envisagé de planter une rangée d’arbres à grand déploiement pour maximiser les zones ombragées. Les arbres existants seraient protégés durant les travaux.

La Municipalité s’engage à informer la population de l’évolution de ce dossier au cours des mois à venir.