Herbe à poux

Il est temps d’arracher l’herbe à poux!

Pour le mieux-être et la santé de tous ses citoyens et particulièrement ceux incommodés par l’apparition du pollen de l’herbe à poux dans l’air, la Ville soutient officiellement la campagne provinciale d’arrachage de l’herbe à poux initiée par l’Association pulmonaire du Québec. En ce début de saison estivale, cette association souhaite sensibiliser la population aux méfaits de la libération du pollen de cette plante responsable de près de 75 % des allergies saisonnières au Québec.

Saviez-vous que l’herbe à poux est l’une des principales causes de la rhinite allergique? Dans cette optique, la Municipalité sollicite la collaboration des Grandbasiloises et Grandbasilois afin de procéder à l’arrachage de cette plante, et ce, dans le but de limiter la réapparition de plants. Elle rappelle aussi aux propriétaires de lots vacants qu’ils doivent entretenir leur terrain par la tonte, minimalement deux fois pendant la période estivale, soit les 15 juillet et 15 aout (à plus ou moins 7 jours). Les propriétaires négligents recevront une facture de la Ville qui procèdera par impartition.

Saviez-vous que…

Un plant d’herbe à poux peut produire jusqu’à 3 000 graines de semences qui peuvent survivre jusqu’à 40 ans dans le sol. La majeure partie du pollen voyage sur moins de 800 mètres, particulièrement vers la fin du mois de juillet. La concentration de pollen dans l’air est plus importante tard en matinée et tôt en soirée, car le pollen est soulevé par l’air chaud du matin et tombe au sol avec l’air froid du soir. La pluie contribue aussi à faire tomber le pollen au sol.

Pour en savoir davantage sur l’herbe à poux, consultez le site Web de l’Association pulmonaire du Québec ou le portail Santé mieux-être du gouvernement du Québec.