Photo d'une personne regardant par dessus la clôture du voisin et pense à un chien qui jappe, une chicane entre voisins et un guitariste trop bruyant

Pour une saison estivale agréable pour tous, réduisez le volume!

Avec le retour du beau temps, il est enfin temps de sortir à l’extérieur et c’est à ce moment que la vie du voisinage atteint sa pleine effervescence. Afin de vivre en harmonie dans la collectivité, la Ville propose à tous les citoyens certaines règles de courtoisie visant à assurer le maintien de la qualité du milieu de vie. Dans tous les cas, il importe que chacun se questionne sur sa façon de respecter la quiétude du voisinage tout en faisant preuve de tolérance envers les autres.

Un environnement sonore agréable

En période estivale alors que les fenêtres sont ouvertes, il est important que chacun puisse se détendre et profiter de l’extérieur (terrasse, balançoire, piscine) sans vacarme causé, entre autres, par les tondeuses, les souffleurs à feuilles, les systèmes de son et les thermopompes.

Sachant que le bruit entraine des effets négatifs sur la santé tels que des déficits auditifs, la perte de sommeil, l’augmentation de la tension artérielle et le stress, la règlementation municipale prévoit une limite sonore (mesurée à la source en décibels) le jour et la nuit. Des heures minimales et maximales sont également prévues pour la réalisation de travaux et l’utilisation de tondeuses et de scies à chaines, entre autres.

Cependant, en plus du respect de la règlementation, il peut s’avérer avantageux, pour le maintien de relations harmonieuses entre voisins, de penser à éviter d’utiliser des équipements bruyants à l’extérieur aux heures de repas.

D’autre part, si vous organisez une fête à l’extérieur, pensez à en informer vos plus proches voisins; ceux-ci seront probablement plus indulgents face aux bruits ambiants s’ils ont été prévenus à l’avance. Rappelez également à vos invités que vous tenez à une relation harmonieuse avec votre voisinage, basée sur le respect d’un niveau sonore raisonnable.

Propriétaires de chiens, ayez le sens civique!

Il est désolant de constater que plusieurs propriétaires de chiens négligent de ramasser les excréments, ce qui rend la pratique des activités de plein air déplaisante, pose un risque pour la santé publique et pollue l’environnement.

Certains propriétaires omettent également de tenir leur animal en laisse, tel qu’il est prescrit par la règlementation municipale, ce qui peut compromettre le sentiment de sécurité des autres personnes se trouvant sur les lieux.

La Municipalité demande à tous les propriétaires de chiens de faire le nécessaire pour assurer le respect et la sécurité d’autrui en présence de leur animal.

Entre voisins, il faut communiquer!

Le ministère de la Justice met à la disposition des citoyens des renseignements utiles regroupés par sujets pouvant être la source de problèmes entre voisins (limites de la propriété, clôtures, arbres, bruit et autres). Pour consulter les rubriques, visitez le www.justice.gouv.qc.ca/vos-differends/rapports-de-voisinage.

Si vous vivez une relation conflictuelle avec un voisin, la médiation citoyenne peut s’avérer une option intéressante pour vous aider à rétablir la communication, dénouer l’impasse et trouver une solution. Équijustice Richelieu-Yamaska, qui dessert les villes de la MRC de La Vallée-du-Richelieu, offre des services d’accompagnement sans aucuns frais pour la gestion de conflits entre citoyens et instances privées ou publiques de la communauté. Pour en savoir plus, visitez le www.equijustice.ca ou composez le 450 446-1295.

Rappelez-vous qu’il est possible de résoudre des conflits par l’écoute, le respect, la communication et la coopération dans la recherche de solutions.

Pour en savoir plus sur les relations entre voisins, rendez-vous au villesblg.ca/voisinage.